Site
De La F'il Yerres Coon
de race Maine Coon
L'arrivée dans la maison
L'arrivée du chaton :


 


C'est un grand jour pour nous mais aussi pour lui. Depuis trois mois, il vivait en famille, avec frères et sœurs et une maman qui veillait sur lui : "Ces personnes qui sont venues ont l'air bien gentilles, mais je ne les connais pas !"


Vous avez fait le trajet en voiture, avec une boite d'où sortaient des petits cris désespérés. Vous arrivez chez vous avec pour seul objectif de consoler le bébé qui appelle sa mère. C'est une bonne intention, mais je dois d'abord apprendre à vous connaitre pour vous permettre de me consoler . Comment faire ?


 


  - Donnez moi du calme : Je dois trouver mes repères, m'habituer aux bruits de la maison et me sentir en sécurité. Pour cela posez moi dans une pièce ou je peux un peu me cacher. Ne vous inquiétez pas, je suis un Maine Coon. je ne resterai pas longtemps sans avoir besoin de compagnie. Posez un peu de nourriture et de l'eau et laissez moi découvrir mon environnement non loin du bac à litière.


 


  - Ne me forcez surtout pas à rencontrer toute la famille : C'est vrai que vous avez de quoi être fiers de mon arrivée. Et vous avez fait le bon choix avec moi. Mais je suis là pour au moins 15 ans. Ils auront tout le temps de me rencontrer dans la semaine. Ne transformez pas ces premières heures en un marathon de stress qui me poussera à me cacher dès l'arrivée d'un nouveau venu.


 


  - Ne changez pas radicalement ma nourriture : Je suis un chat, donc un bec fin. C'est connu ! Je développe toutefois une flore intestinale en fonction de ce que je mange habituellement. Modifier brusquement mon alimentation peut me faire vomir ou me donner la diarrhée. Mon éleveur vous à donné en plus d'échantillons, un peu de mes croquettes habituelles. Mélangez  celles-ci avec ce que vous souhaitez me donner à manger pour faire une transition douce. Cela évitera bien des soucis.


N'oubliez pas que je suis un carnassier strict. Mon alimentation doit comporter des éléments indispenssables.


Donnez moi des croquettes de qualités. De grands progrés ont été faits et les problèmes liés à cette alimentation ont disparus maintenant. Eviter les bas de gamme de super machés le type de portéines utilisé doit être indiqué au risque de trouver n'importe quoi en fonction des prix des fournisseurs.


Ma nourriture est un investissement sur l'avenir, tant pour ma longévité que ma future santé.


 


Vous verrez, en suivant ces conseils, après tout au plus un jour ou deux, voire surement moins, je viendrai réclamer ma place dans la famille, et croyez moi, une place de Maine Conn, c'est une place qui ne passe pas inaperçue.


 




Nous avons déjà des compagnons


 


Enfin notre Fifi, chat de la maison, va avoir un copain pour jouer. C'est un grand jour et nous sommes pressés de lui présenter celui avec qui il va pouvoir jouer. Fifi est un chat gentil, et à n'en pas douter il sera ravi d'avoir un copain ou une copine. Mais Fifi est surtout le maître de la maison. Il y règne un équilibre que le petit nouveau va chambouler, d'autant plus que pour quelques temps il sera le centre d'intérêt. Quelques respects des convenances s'imposent donc :


 


  - Ne me présentez pas à Fifi : Il est chez lui, il choisira de m'accepter si il me rencontre par hasard. Il sera sans doute vexé si on m'impose à lui. Laissez ouverte la porte de la pièce ou vous m'avez placé au calme. Fifi viendra me voir quand il le décidera. Si il me rencontre par hasard, il ne fera pas le lien entre vous et ce nouveau compagnon. Il aura donc moins besoin de montrer sa place vis à vis de ses maîtres.


 


  - N'intervenez pas si Fifi grogne au début : En tant que chat nous avons des codes de positions hiérarchiques fort compliqués. Il faut un peu de temps pour qu'ils se mettent en place. Je serai dominé ou dominant, peut être cela changera t'il avec le temps, mais ce sont nos affaires. Pas les vôtres. Laissez nous mettre en place notre relation. Il faut au moins entre 24 à 48 heures pour trouver nos places. Cela peut même prendre plusieurs semaines parfois.


Une seule règle. Laissez nous l'espace de nous rencontrer petit à petit. Nous pourrons d'autant plus nous rapprocher que nous aurons pu nous éviter au début.


 


  - Nous avons des affinités ou pas : Comme les humains, certaines têtes nous reviennes, pas d'autres. S'agissant d'un territoire de la taille d'une maison ou d'un appartement, vous nous trouverez ensemble dans de grandes embrassades ou chacun dans une pièce. Dans ce cas ne nous forcé pas à trop de promiscuité. Nous ferons notre chemin petit à petit.


 


  - Il y à des enfants à la maison : Je ne suis pas un jouet. Si j'ai peur je griffe et je peux blesser. Par contre j'adore les caresses et suis capable de tout supporter de mes petits maîtres si ils me laissent le temps de les connaître. Ils pourront alors me porter, me retourner, me serrer dans les bras très fort, rien ne me sera désagréable. Comme je viens d'arriver, je suis moi aussi un enfant. J'aime jouer. Apprenez aux enfants de la maison à me faire courir après une ficelle, une petite balle. Ce premier contact leur ouvrira toutes les portes de mon affection.


 


  - Mes futurs compagnons sont des chiens : J'ai déjà vu ces bêtes là ! C'est très gros et bien trop curieux au départ à mon gout. Ne pensez pas que Médor ayant déjà vécu avec un chat trouvera tout de suite le bon comportement. Son autre copain à une odeur bien à lui, et une histoire qui lui a permis de l'adopter. Pas moi. Bien sûr, cela sera plus facile que si Médor n'avait jamais vu de chat, mais là aussi, ne me présenter pas. Laissez faire les choses, et surtout veillez à ce qu'une démonstration d'affection trop vive ne me blesse pas. Je suis fragile, un coup de patte à vite fait de me casser les reins.



Livre d'or Contact Lien Signaler un abus
Elevage De La F'il Yerres Coon - N° Siret : 53295561400013
Les textes et les images sont la propriété exclusive de ce site - Reproduction interdite
En savoir plus sur la race "Maine Coon" avec chats-de-france.com | Logiciel d'Elevage | Chatons de France